La Semaine du Goût
Du 16 au 26 septembre 2021
Rubrique « Bien manger »

Entre chiens et chats

  • 28 mai 2021
  • Pascal Olivier, Bio Suisse

Ce sont les deux animaux domestiques les plus courants de Suisse; on connaît de nombreux exemples où leur cohabitation dans un même ménage est paisible et tranquille – mais on sait aussi l’incompréhension atavique entre les deux espèces. Ces dernières semaines, j’ai l’impression de retrouver cette même dichotomie dans la grande famille paysanne Suisse.

Poils hérissés, toutes griffes dehors, babines retroussées, crachats de colère et grognements sauvages se font entendre – bien plus bruyamment que la cordiale cohabitation d’antan. La raison est-elle liée au printemps froid et humide qui rend nerveux les producteurs ou à un quelconque dérangement du cycle hormonal?

Non, c’est la politique fédérale qui s’invite au cœur des campagnes avec ces deux objets ayant principalement trait aux pesticides. À l’image des félins et des canidés, la tranquille proximité des deux espèces se transforme en un combat sanglant entre initiants et opposants, chacun essayant de toucher les organes vitaux de l’autre. Et ce, malgré les tardifs appels au calme de leurs maîtres respectifs, qui après avoir exhorté leurs protégés à défendre leur gamelle, ont laissé filer la laisse entre leurs doigts…

Au milieu du champ (de bataille), les agriculteurs bios pensaient s’en tirer élégamment en restant un peu sur le côté, s’estimant finalement peu concernés par ces objets. «Bah, ça fait longtemps qu’on s’en passe de tous ces pesticides de synthèse» pensaient-ils. Mais non: la grande famille bio se trouve maintenant au cœur de la tourmente, déchirée entre sa foi en une agriculture plus durable et respectueuse du consommateur, la loyauté à ses collègues locaux touchés de plein fouet par ces textes ainsi que l’angoisse à l’idée d’un raz de marée de produits s’approchant du bio. Et le 13 juin, il n’y aura pas de vainqueurs… et toujours des chiens et des chats.

 

Rendez-vous sur le site du Matin pour découvrir la rubrique «Bien manger» tous les vendredis.