La Semaine du Goût
Du 12 au 22 septembre 2019
Swiss Wine Gourmet Alice Mondìa, Monica et Mirko Reiner
Rubrique « Bien manger »

Rencontre épicurienne avec Alice Mondia

  • 12 juillet 2019
  • Monica Thaler, Swiss Wine Promotion

L’Atenaeo del Vino est entièrement dédié à la cuisine régionale et à la dégustation des vins. C’est dans ce relais de poste du XVIIe siècle - serti dans le cœur historique de Mendrisio (TI) - que j’ai rencontré la talentueuse chanteuse germano-tessinoise.

Swiss Wine et la Semaine du Goût poursuivent leurs rencontres épicuriennes avec des personnalités suisses qui ont le sens du goût et des produits de qualité.

l’Atenaeo del Vino, les talents combinés du chef Graziano Petrolo et du sommelier Mirko Rainer font merveille. On y découvre des mets de saison accordés aux vins d’une cave qui compte plus de 800 références, dont 172 tessinoises!

En face de moi, Alice est une jeune et talentueuse chanteuse née et élevée dans le sud du Tessin. D’une beauté sculpturale, elle pourrait paraître inapprochable sans sa simplicité et son naturel engageant. Tessinoise par son père et allemande par sa mère, elle a une véritable prédisposition pour les langues. Véritable polyglotte, elle chante en italien, en allemand, en français et en anglais.

Le Merlot: c’est le parfum et le goût de la maison

L’entourage d’Alice compte plusieurs producteurs de vin tessinois – comme Ortelli Vini, par exemple, pour n’en citer qu’un. Prudente, je préfère donc lui laisser le soin de déguster notre premier vin, «Beatrice» un Merlot Ticino de Cormano Vini. «Je préfère le vin rouge, et le Merlot en particulier» admet Alice. «C’est le parfum et le goût de la maison, c’est le vin de ma terre.»

Les parents d’Alice ont toujours encouragé leurs enfants à se familiariser avec l’art sous toutes ses formes: chaque voyage ou excursion était l’occasion de visiter un musée, d’assister à un concert ou de réserver des billets pour une représentation théâtrale. «J’adore danser et chanter depuis que je suis enfant» nous confie-t-elle. Mais après des études de piano et de danse classique, elle découvre que le chant est son art préféré. «Mes parents m’ont toujours soutenue et encouragée à poursuivre mes rêves.»

Elle a déjà produit trois albums – «My Way or No Way» (2006), «Scacco» (2012) et «Plaster» (2013) – et participé à de nombreux spectacles, dont le touchant concert de Noël diffusé par la RAI et les sélections pour l’Eurosong en 2011. La suite est en préparation…

«La musique peut être un canot de sauvetage dans les moments difficiles» nous confie-t-elle, «la clé pour ouvrir les tiroirs où nous rangeons nos émotions grandes ou intimes. Pour moi, la musique c’est aussi le moyen de me dépasser».

Aller au-delà du rêve? Rêver ne suffit pas. Alice le sait bien, elle qui cultive sa passion avec persévérance et détermination, mais sans chercher le succès à tout prix. Elle poursuit une voie dictée par le hasard des rencontres. «Je viens de sortir un titre – Devil in Disguise – qui anticipe mon futur album» dit-elle, les yeux brillants. Et pour cause! Il sera diffusé par Universal, l’un des plus grands distributeurs internationaux de musique.

Alors buvons au succès d’Alice.

 

Rendez-vous sur le site du Matin pour découvrir la rubrique « Bien manger » tous les vendredis.

Suggestions d'événements